Imprimer

Comunicado de prensa

98,3 % des Rimouskois sont fiers de leur ville!

Rimouski, 23 de enero de 2012 — La fierté des Rimouskois et Rimouskoises pour leur ville est l’un des résultats les plus éloquents qui soit ressorti du grand sondage scientifique s’inscrivant dans le cadre du chantier de consultation Rimouski 2020, dont le rapport a été dévoilé ce matin par le maire de Rimouski, M. Éric Forest.


« Les résultats dégagés de l’étude ont non seulement permis à la Ville de valider plusieurs priorités citoyennes pour les années futures, mais également de mesurer la satisfaction des Rimouskoises et Rimouskois quant à certaines actions engagées depuis la tenue de Rimouski 2006. Le rapport sur le sondage est une mine incroyable d’information avec laquelle nous allons travailler ensemble à dessiner la ville dans laquelle nous voulons vivre » a déclaré M. Forest.


Rimouski : ville sécuritaire où il fait bon vivre, à proximité de la mer et de la nature


Le constat est largement partagé : Rimouski est toujours la Ville où il fait bon vivre et se réaliser pleinement! En effet, la population évoque plus d’une vingtaine de raisons liées à l’environnement naturel, à la beauté de leur milieu et à la qualité de vie qui pourraient attirer de nouvelles personnes à s’établir à Rimouski. De surcroît, plus de 9 personnes sur 10 (92 %) jugent que les parcs et espaces verts ainsi que les lieux où se déroulent les événements majeurs sont sécuritaires.


Services aux citoyens : une vive satisfaction


Le sondage a permis notamment d’évaluer la satisfaction de la population à l’égard de certains aspects du service à la clientèle, des principaux outils de communication mis en œuvre par la Ville pour faciliter le rapprochement avec les citoyens et de l’offre de services culturels.


Un fait important à souligner est qu’au cours de la dernière année, plus d’un tiers (35 %) des citoyens ont communiqué avec la Ville pour obtenir des services. Le bilan qu’ils font de leur expérience avec le service à la clientèle municipal est manifestement positif. Les trois aspects évalués par le sondage sont la rapidité de la réponse, la qualité du service et la pertinence de la réponse de la Ville par rapport aux besoins. Les notes de satisfaction sont plutôt élevées oscillant entre 79 et 83,2 %. Par ailleurs, lorsqu’interrogés, les répondants n’ont pas jugé prioritaire l’augmentation des heures d’ouverture des points de services à la clientèle.


Sur le plan des communications, les outils les plus appréciés sont le journal municipal et le site Internet : 9 personnes sur 10 (90 %) se disent globalement satisfaites. Non loin derrière, les présentations publiques des plans d’action et les consultations publiques satisfont 4 citoyens sur 5 (80 %).


L’offre globale de services culturels comble une majorité des citoyens. Les événements culturels et artistiques majeurs suscitent le plus haut de taux de satisfaction : plus de 9 personnes sur 10 (92,1 %) étant très ou assez satisfaites. La tenue de spectacles d’artistes locaux, le soutien aux organismes culturels, l’offre de cours et la conservation et la mise en valeur de l’île Saint-Barnabé ont généré des notes de satisfaction variant entre 80 et 90 %. En outre, un peu plus de 4 personnes sur 5 (84,3 %) se disent satisfaites des équipements et infrastructures de leur quartier.


Priorités citoyennes : initiatives environnementales, développement économique et infrastructures de sport, de loisirs et de plein air


Que l’on évoque la gestion de l’eau potable et des eaux usées, la protection des rives, des cours d’eau et des milieux humides, l’amélioration de la gestion des matières résiduelles ou de celle de la qualité de l’air, l’ensemble des initiatives environnementales soumises aux répondants est apparu comme une priorité (entre 8,0 et 8,6 sur 10). En ce qui a trait au développement économique de la Ville, deux actions se démarquent de l’ensemble avec des notes d’importance plus élevées : la poursuite du développement de la vocation maritime de Rimouski (8,5 sur 10) et le fait de favoriser le développement de l’enseignement, la science, l’innovation, les nouvelles technologies et la recherche et le développement (8,5 sur 10). Finalement, l’amélioration des parcs et des espaces verts (7,5 sur 10) occupe une place privilégiée relativement aux infrastructures de sport, de loisirs et de plein air.


En somme, le constat est probant : la quasi-totalité des Rimouskois et des Rimouskoises ont exprimé le souhait que le Ville en fasse autant ou davantage dans les domaines économique (96,5 %), environnemental (97,8 %) et social (97,8 %), les trois piliers du développement durable. Des résultats encourageants pour la Ville alors qu’elle a lancé, en septembre dernier, le chantier Rimouski 2020, un projet inspiré par des valeurs de transparence et d’implication citoyenne qui mènera à l’élaboration de son tout premier plan stratégique en développement durable.


L’analyse des résultats a été une étape de longue haleine où plus de 1 000 croisements de variables ont été commandés et étudiés par la firme Zins Beauchesne et associés. Lors de l’enquête, les répondants étaient aussi appelés à se prononcer sur certains aspects du nouveau plan d’urbanisme, l’implication citoyenne, l’intérêt à la vie de quartier et leur adhésion à des projets de la Ville. Pour les personnes intéressées à consulter le document résumant les résultats de l’étude, celui-ci est disponible au www.ville.rimouski.qc.ca/rimouski2020.


Rappelons que le sondage scientifique visait deux objectifs principaux, soit mesurer le taux de satisfaction de la population concernant les actions mises de l’avant par la Ville depuis la tenue de Rimouski 2006 – Savoir naviguer ensemble et identifier les grandes tendances souhaitées par les citoyennes et citoyens pour le Rimouski de demain. Le sondage s’est déroulé du 19 octobre au 9 novembre 2011 et l’échantillon à l’étude a été composé de 1 106 personnes choisies aléatoirement, soit de 100 à 101 par district. La durée moyenne des entretiens téléphoniques incluant 35 questions était de 14 minutes. Le taux de réponse global de l’enquête a été de 59,8 % et l’estimation de la marge d’erreur maximale est de +/-2,9 %, 19 fois sur 20.


- 30 -

Source :

Direction générale - Bureau du maire