Imprimer

Complexe sportif Desjardins - Foire aux questions

Voici une foire aux questions préparée par l’équipe du Complexe sportif Desjardins de la Ville de Rimouski. Si vous n’y trouvez pas réponse à vos interrogations, joignez l’équipe en remplissant le formulaire de contact.

Section 1 – Échéancier

  • Pour connaître l’échéancier des prochains mois, cliquez ici.

Section 2 – Coûts des immobilisations

Le coût de construction prévu est de 41 395 890 $. À cette estimation, 750 000 $ sont prévus pour des frais de contingence. Cependant, le coût total du projet accepté dans le cadre du Fonds des petites collectivités du nouveau Fonds Chantiers Canada-Québec est de 38 548 890 $.

La participation financière des gouvernements fédéral et provincial représentera 25 699 260 $ pour 66,7 % des coûts acceptés du projet de construction.

La contribution de la Ville de Rimouski à la construction du Complexe s’élève à 15 696 630 $. Elle proviendra d’un règlement d’emprunt de 7 M$ et d’un montant de 8 696 630 $ versé comptant à partir de l’excédent de fonctionnement non affecté (surplus libre).

Programme fonctionnel et technique 92 947 $
Plans et devis 1 133 600 $
Feux de circulation – coin 2e Rue et avenue Belzile 200 000 $
Équipements (surfaceuses, mobilier, etc.) 843 500 $
Aire de restauration et bar 200 000 $
Total des autres investissements 2 470 047 $

Aucun emprunt ne sera effectué pour financer ces investissements. L’excédent de fonctionnement non affecté ou celui dédié aux infrastructures sportives sera mis à contribution.

De plus, l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) offre gratuitement à la Ville le terrain, d’une valeur de 1,3 M$, sur lequel sera érigé le Complexe.

En plus de l’indexation normale des prix, à la suite des consultations tenues en 2014 sur les besoins exprimés des organismes et des recommandations du Comité de mise en œuvre des infrastructures sportives, des modifications ont été apportées au projet :

  • La mise en place d’une glace de dimension standard et internationale avec des bandes amovibles pour cette dernière au lieu de deux glaces de dimensions standards;
  • La modification de la zone des bassins récréatifs :
    • Bassin de 15 mètres par 15 mètres et jeux d’eau dans un espace de 6 mètres par 15 mètres;
    • Agrandissement de la rivière kino.
  • Ajout de la salle polyvalente pour les besoins de la nage synchronisée; et
  • Ajout d’un local dédié à l’UQAR pour la clinique santé de plus ou moins 200 mètres carrés.

Pour une maison moyenne évaluée à 210 800 $, l’impact du règlement d’emprunt sur le compte de taxes sera de 21 $ annuellement à compter de l'année 2019 pour une période de 20 ans à un taux d’intérêt estimé de 3,25 %, ce qui correspond à 0,01 $ par 100 $ d’évaluation.

L’impact du projet sur la dette de la Ville sera de 7 M$. La dette nette de la Ville de Rimouski au 31 décembre 2015 était de 48 M$. Avec ce nouvel emprunt, elle sera de 55 M$, ce qui correspond au niveau d’emprunt au 31 décembre 2013.

Selon les exigences ministérielles, les municipalités qui souhaitent emprunter des sommes d’argent pour faire des travaux d’infrastructures doivent procéder par règlement si elles ne disposent pas des sommes requises. Le règlement d’emprunt permet de décréter une dépense, d’autoriser un emprunt, de répartir la charge sur plusieurs années et de décréter une taxation.

Les taxes fédérale et provinciale sont remboursées à 100 % pour les investissements.


Section 3 – Coûts de fonctionnement et partenariats

Budget

Les dépenses d’opération annuelles représentent le total des activités des glaces et piscines ainsi que les gains d’efficience que nous obtiendrons à l’égard du Pavillon polyvalent et du Colisée Financière Sun Life si l’hypothèse d’un mode de gestion par le personnel municipal est favorisée.

Les revenus des usagers ont été établis selon la tarification actuelle de la Ville selon les heures d’utilisation prévues. Une analyse des prix de revient sera effectuée en 2018 afin de s’assurer d’une tarification adéquate.
Un objectif de réalisation de revenus additionnels à ceux des usagers représentant 10 % des dépenses d’opération est établi au cours des exercices 2017 et 2018 pour une application en 2019.

Un plan d’optimisation financière sera mis en place pour 2019 et les années subséquentes afin d’absorber un excédent des dépenses sur les revenus de 468 750 $.

L’entente de location de la Piscine Pierre-Harvey n’est pas reconduite pour 2019 et les années subséquentes représentant une économie de 147 970 $.

L’objectif est de ne plus avoir de déficit d’opération pour le début de l’exploitation en 2019 et, en conséquence, aucun impact négatif au compte de taxes n’est prévisible pour les coûts d’opération.

Comme il s’agit d’un bâtiment municipal, il est identifié à la Ville de Rimouski. Par contre, l’espace réservé à l’Université du Québec à Rimouski pour la clinique santé demeure identifié à l’institution d’enseignement, du côté de l’entrée nord.

Oui, il est possible d’envisager un partenariat de ce type pour donner une visibilité à une entreprise en échange d’un don à titre de contribution du milieu. La Ville de Rimouski n’a pas initié de démarches formelles en ce sens. Des contributions du milieu pourraient réduire le fardeau fiscal des contribuables.

Le besoin d’espace est d’environ 185 m2 et les locaux dédiés aux activités de l’Université s’intègrent très bien au bâtiment. Ces locaux, du côté nord du Complexe, comprennent l’accueil, un vestiaire avec douche et toilette, trois (3) bureaux, une (1) salle de récupération, une (1) salle d’évaluation et une (1) salle d’examen.

L’Université participe au financement du projet par le don à la Ville des terrains nécessaires à la construction du Complexe. Ces terrains sont évalués à 1,3 M$.

L’Université doit absorber 100 % des frais d’exploitation de la clinique de santé sportive. Elle doit aussi assumer une partie des frais de gestion des équipements sportifs, suivant les termes d’une entente portant sur leur utilisation à être négociée ultérieurement si des besoins spécifiques sont identifiés par l’UQAR.

Des entreprises de la région pourront soumissionner dans le cadre d’un appel d’offre public. Nous pouvons entrevoir des retombées économiques importantes pour la ville et pour la région (restauration, logement, main-d’œuvre locale, etc.).

Les technologies choisies permettent effectivement de rendre le projet admissible à une subvention d’Hydro-Québec. La subvention possible est d’environ 250 000 $.


Section 4 – Aspects techniques et intégration du projet dans son milieu

Une analyse acoustique a été réalisée pour la partie piscines et pour la partie glaces. L’équipe de concepteurs du Complexe a choisi des matériaux et créé un concept pour contrer les effets sonores désagréables qui, souvent, sont présents dans ce type de bâtiment.

Une analyse a été réalisée pour s’assurer de contrôler tous les impacts de l’entrée de lumière naturelle dans le bâtiment. L’analyse portait notamment sur l’avancée de la toiture, le brise-soleil et le vitrage. Côté glaces et côté piscines, l’apport de lumière naturelle dans le bâtiment a été prévu pour ne pas gêner les utilisateurs et tout particulièrement les sauveteurs qui voient à la surveillance des baigneurs.

Les systèmes électromécaniques sont le cœur d’un bâtiment. L’entretien et le fonctionnement optimal de ces systèmes sont les clés de la pérennité du bâtiment et du confort des usagers.

La Ville réalise un investissement majeur pour la construction de cette infrastructure. Un gestionnaire de bâtiment spécialisé dans les systèmes du Complexe en assurera le fonctionnement adéquat et verra à leur entretien.

Non. Le niveau des bruits extérieurs produits par la mécanique du bâtiment est inférieur au niveau de bruit permis par la réglementation municipale.

Le Complexe est conçu pour s’harmoniser avec la topographie en pente du site, descendant du nord vers le sud, pour une intégration urbaine optimale. L’entrée de la façade nord donne sur l’étage, alors que celle de la façade sud se situe au rez-de-chaussée.

L’aménagement paysager et l’aménagement extérieur sont pensés pour optimiser l’espace disponible et pour créer un environnement agréable, accessible et vivant. L’espace public situé près de l’entrée sud du Complexe est conçu pour bien accueillir les usagers.

Le projet est soumis au règlement sur les projets particuliers de construction, de modification ou d'occupation d'un immeuble (PPCMOI). Il fait l’objet d’une modification réglementaire afin de permettre l’usage projeté uniquement sur le terrain désigné.

L’équipe de la Ville a analysé le projet à partir de la grille de pointage de LEED Canada inc. 2009. Il est ressorti de cette analyse que les caractéristiques retenues pour la conception du bâtiment en font un projet de développement durable à forte valeur ajoutée.

Si la Ville s’était engagée dans le processus d’accréditation de LEED Canada inc. 2009, le bâtiment aurait atteint le niveau OR.

Le bâtiment est à la fine pointe de la technologie. La régulation et la récupération de chaleur des équipements principaux sont optimales et permettront de réduire au minimum les coûts de chauffage, de réfrigération et d’éclairage. L’utilisation des dernières technologies en gestion de l’énergie s’inscrit dans la démarche de développement durable associée à ce projet.

Le traitement de l’eau est au chlore. L’option de l’eau salée a été étudiée, mais elle a été rejetée compte tenu des problématiques qu’elle implique par rapport à la pérennité des équipements.

Deux (2) tremplins sont prévus, un tremplin d’un (1) mètre et un tremplin de trois (3) mètres. Une tour de trois (3) mètres est également prévue.

Les installations permettent de tenir des compétitions de niveau provincial et même canadien. La patinoire de dimension internationale peut accueillir des événements de calibre nord-américain.

Le bassin semi-olympique de 25 mètres x 25 mètres a une profondeur minimale de 1,2 mètre et maximale de 3,8 mètres.

Le bassin récréatif de 15 mètres x 15 mètres, avec la kino-rivière, a une profondeur de 1,2 mètre. La partie enfant a une entrée de plage avec une pente de 0 à 0,4 mètre d’eau sur une longueur de 5 mètres.

La capacité du système de filtration assure une eau de qualité qui permet d’accueillir 350 baigneurs à l’heure dans les bassins.

Oui, tous les bâtiments de catégorie commerciale doivent être munis d’un plan d’évacuation en cas d’urgence, selon la réglementation du Code de sécurité des incendies.


Section 5 – Utilisateurs

Les organisations suivantes s’entraîneront au Complexe : le hockey mineur, le patinage de vitesse, le patinage artistique, le hockey adulte, la natation et la nage synchronisée, principalement.

Les utilisateurs (groupes et clubs) seront déterminés selon un objectif de concentration des activités dans un même lieu et selon les normes requises pour leurs équipements.

Les tournois et les championnats seront priorisés selon un calendrier d'événements. Les autres infrastructures sur le territoire municipal vont pallier les besoins des autres utilisateurs durant ces événements. En période de grand achalandage, des plages horaires seront disponibles pour le public en général afin de favoriser les activités familiales. Le bassin récréatif sera toujours disponible pour la baignade puisqu’aucune compétition ne s’y déroulera.

Cela dépendra de l’envergure des compétitions.

Les étudiants de l’UQAR, du Cégep de Rimouski ou de la Commission scolaire des Phares pourront avoir accès aux infrastructures, tant dans le cadre des activités scolaires régulières que des compétitions scolaires, selon un calendrier qui doit être établi en concertation avec les autorités de la Ville de Rimouski.

Les infrastructures seront accessibles entre 6 heures le matin et minuit en soirée pour les patinoires et de 6 heures le matin à 22 heures en soirée pour les piscines. L’horaire sera adaptable en fonction de la demande.

Non, comme dans l’ensemble des infrastructures aquatiques de la Ville.

Le stationnement sera gratuit pour les utilisateurs du Complexe sportif Desjardins.

Les cases de stationnement du Complexe seront réservées à ses utilisateurs.

Il y aura un service de restauration et de bar. Pour le matériel sportif, un service de base sera offert aux utilisateurs (aiguisage, bâtons de hockey, rondelles, etc.).

Le conseil municipal de Rimouski a adopté une politique alimentaire municipale qui vise à faire la promotion de saines habitudes alimentaires auprès de la population. Elle inclut la promotion des aliments santé, à un coût accessible pour tous les usagers et visiteurs.

L’appel de proposition pour l’octroi d’une concession alimentaire au Complexe doit donc inclure un volet important de promotion de saines habitudes alimentaires et, minimalement, toutes les propositions doivent inclure une offre d’aliments santé.

Oui, la Ville favorise la mobilité active et le Complexe compte des supports à vélo.

Le Citébus dessert le secteur du Complexe sportif Desjardins et un arrêt est possible directement face au bâtiment, dans l’entrée sud, sur la 2e Rue. Les plages horaires sont établies à partir de l’achalandage général d’un circuit.

Pour assurer la fluidité de la circulation automobile et la sécurité routière, des feux de circulation doivent être installés au coin de la rue Belzile et de la 2e Rue Est. Sur le site du Complexe, la circulation des piétons est pensée pour leur assurer un accès sécuritaire.

La Ville se penche sur cette question. Toutefois, la Ville offre actuellement des cartes familiales pour la baignade et elle maintiendra cette offre.

Les coûts à défrayer pour pratiquer les activités au Complexe seront similaires à ceux en vigueur pour l’utilisation des autres équipements et infrastructures de la Ville. Ils doivent être intégrés dans la politique de tarification de la Ville. La clientèle étudiante fera également partie de cette politique de tarification.

Une simulation des horaires d’utilisation pour les besoins de tous les groupes de la municipalité (clubs, associations, etc.) a été réalisée. Ces prévisions ont été jumelées aux besoins des citoyens pour des activités libres. L’exercice démontre que le Complexe répond à 100 % des besoins du milieu.

Une gamme complète de programmes sera offerte à toutes les clientèles d’usagers : enfants, adultes et personnes aînées.

Toutes les associations d’activités et de sports aquatiques et sur glace auront accès à des locaux (bureaux et salles de réunion) pour la gestion de leurs opérations.

La Ville a rencontré le comité des personnes à mobilité réduite pour s’assurer de répondre aux besoins de ces personnes ou de celles ayant un handicap visuel.

Les aménagements suivants sont prévus :

  • Cabines d’habillage avec douches et toilettes adaptées;
  • Cabines avec lève-personne qui se déplace avec douche, toilette et table à langer ajustable;
  • Rampes d’accès facilitant l’entrée et la sortie de l’eau des personnes dans les deux bassins;
  • Textures au plancher pour les personnes non voyantes;
  • Affichage signalétique en braille pour les personnes non voyantes;
  • Installations temporaires sur demande donnant accès aux glaces;

Un ascenseur de grande dimension aide à la mobilité des personnes.

L’entrée sud, au rez-de-chaussée, donne accès sans obstacle aux piscines et aux vestiaires des glaces.

L’entrée nord donne accès sans obstacle aux gradins des piscines et des glaces, ainsi qu’au service de restauration.

Pour la section piscines, sont prévus : un (1) vestiaire femmes, un (1) vestiaire universel et un (1) vestiaire hommes. Au total, ces vestiaires ont une capacité de 350 baigneurs.

Du côté glaces, le Complexe comptera un total de seize (16) chambres de joueurs et deux (2) chambres dédiées aux arbitres.

Le Complexe sera pourvu d’une salle dédiée à l’entraînement et à la pliométrie d’une superficie de ± 1 250 pieds2 (± 124 m2). Une salle polyvalente pouvant se transformer en salle multifonctionnelle de ± 1 900 pieds2 (± 185 m2) sera également disponible.

La surveillance des installations aquatiques est prioritaire pour la sécurité des utilisateurs des piscines et des jeux d’eau. Dans toutes les activités aquatiques dont la Ville est responsable, la surveillance est assurée par un personnel qualifié et présent en nombre suffisant.

Dans les locaux du Complexe, les clubs de sport de calibre mineur auront des espaces pour ranger le matériel nécessaire à leurs opérations.

Ces coûts seront similaires aux coûts habituels des activités libres (baignade, patinage libre). Pour les cours qu’elle offre, la Ville conservera son approche qui consiste à fixer un coût comparable au marché rimouskois.

Les clientèles de l’extérieur du territoire de la Ville de Rimouski paieront le même prix que les résidents de Rimouski dans la mesure où leur municipalité d’appartenance participe à une entente avec la Ville pour la prestation des services des loisirs.

 


Fill out my online form.