Imprimer

Communiqués de presse

La Ville de Rimouski autorise l'annulation de la vente des terrains au Groupe Riôtel

Rimouski, le 23 janvier 2018 — Le conseil municipal de la Ville de Rimouski a entériné une entente conclue avec le Groupe Riôtel de Matane afin d’annuler la vente des terrains acquis au centre-ville par le promoteur hôtelier en 2016. Le promoteur souhaitait y faire la construction d’un important complexe hôtelier de 100 chambres haut de gamme. La Ville procèdera au rachat des terrains au coût de 1 296 320 $.

Le rachat des terrains par la Ville est une conséquence du litige entre l’entreprise Centre commercial Rimouski, une division de Steckmar, et la Ville de Rimouski suite à la vente à la Ville du terrain situé au 333, rue Saint-Germain Est. Ce terrain, acquis par la Ville, devait être vendu au Groupe Riôtel pour la réalisation du projet hôtelier. Le dossier qui est actuellement devant les tribunaux rend impossible pour la Ville d‘effectuer toute transaction en lien avec ces portions de terrains ce qui entraîne des retards dans la réalisation du projet du Groupe Riôtel.


« La situation actuelle a des répercussions sur le projet du Groupe Riôtel, mais nous sommes heureux de constater qu’il y a toujours un intérêt de la part de Riôtel pour réaliser ce projet au centre-ville. Nous devrons toutefois attendre le règlement du litige. »

- Marc Parent, maire de la Ville de Rimouski

Outre le rachat des terrains par la Ville, l’entente prévoit une clause de rétrocession, qui donnera préséance au Groupe Riôtel pour le rachat des terrains prévus pour la construction de son projet. Cette préséance est applicable dans le cas où les recours en justice intentés par Centre commercial Rimouski contre la Ville ont été abandonnés ou rejetés par jugement.

Dans ce cas, le Groupe Riôtel disposera d’un délai de 90 jours pour signifier son intérêt d’acquisition des lots de terrain visés, auquel s’ajoutera un second délai de 90 jours pour la mise à jour des coûts et analyse de marché, et un troisième délai de 180 jours, entre autres, pour le montage financier et le renouvellement des ententes du Groupe Riôtel.

L’application de la clause de rétrocession des terrains est conditionnelle au respect des échéances par le Groupe Riôtel.


- 30 -

Source :

Direction générale - Communications