Imprimer

Histoire - Mont-Lebel avant 2002

Logo de la municipalité de Mont-Lebel

En 1931, des contribuables du rang Double de la municipalité de Sainte-Blandine entreprennent des démarches avec le gouvernement afin de constituer une municipalité indépendante à la suite d'une dispute avec le conseil municipal de Sainte-Blandine. La dispute est en lien avec les budgets octroyés par le gouvernement pour l'entretien et le développement des routes; en effet, les sommes octroyées s'avéraient toujours insuffisantes pour permettre le développement des 3e et 4e Rangs de Sainte-Blandine. Comme suite à la rédaction d'une requête, des représentants de ces contribuables (Jean-Baptiste Lebel et Pierre Fiola) ont rencontré le ministre des Affaires municipales qui leur accorde l'autorisation de procéder. La municipalité de Mont-Lebel sera ainsi érigée en 1932. Son nom est possiblement attribué en lien avec Jean-Baptiste Lebel, qui fut également le premier maire. La municipalité demeure toutefois comprise dans la paroisse religieuse de Sainte-Blandine. Le territoire de Mont-Lebel est situé en grande partie dans le canton Macpès et occupe vers l'est une partie des rangs II et IV du canton Neigette. Les municipalités de Saint-Anaclet-de-Lessard, Sainte-Blandine, Saint-Narcisse et Saint-Marcellin l'entourent.

Mont-Lebel est un territoire essentiellement agricole; sur les 65 propriétaires de 1938, 60 possèdent une ferme. Sur les 7 400 acres de la municipalité, 200 appartiennent à la Couronne et 7 200 à des fermes, ce qui équivaut à 120 acres en moyenne par ferme.

Élèves devant l'école en 1940 (Photographe inconnu)

Élèves devant l'école en 1940
(Photographe inconnu)

La municipalité reçoit l'électricité en 1945, la même année que Sainte-Blandine, 42 ans après le début de l'électrification de Rimouski.

En 1970, la municipalité fait l'acquisition de l'école. Le bâtiment, qui est rebaptisé le Toit des sportifs, permet la tenue des assemblées du conseil et est utilisé à titre de salle communautaire.

Construit en 1930 sur la route du Lac-à-Quenon, le pont des Draveurs du Mont-Lebel enjambe la Petite rivière Neigette. Le pont ne possède qu'une travée et est d'une longueur de 28,62 mètres (93 pieds). Il présente une hauteur libre de 3,66 mètres (12 pieds). C'est un pont de type Town québécois dont le tablier a été renforcé et sa caractéristique principale est d'être à cordes simples. En 1993, comme suite au rapport d'évaluation patrimoniale du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec, on remarque que la structure nécessite « la réfection des culées et d'une partie du tablier ». La municipalité ne peut effectuer les travaux nécessaires et se voit refuser une aide financière de 85 000 $ par le ministère des Transports du Québec. Le pont a été légèrement rénové en 1999. Le pont a dû être momentanément fermé à la circulation. Il est maintenant accessible, cependant, son tonnage est passé de 10 à 8 tonnes. Le pont a été désigné comme bien patrimonial représentatif de la municipalité lors des Journées du patrimoine en 2000.

Le pont des draveurs (Photographe inconnu, Collection Patrimoine-Neigette)

Le pont des draveurs (Photographe inconnu, Collection Patrimoine-Neigette)

 
Haut

LISTE DES MAIRES DE LA MUNICIPALITÉ DE MONT-LEBEL

Années du (des) mandats

Nom

1932-1933

Jean-Baptiste Lebel

1934-1940

Félix Lepage

1941-1948

Anthime Fiola

1949-1958

Joseph Lévesque

1959-1964

Anselme Fiola

1965-1978

Michel Gagné

1979-1980

Gilles Proulx

1981-1988

Michel Gagné

1989-2000

Simon Lepage

2001

Guy Proulx


Haut