Imprimer

Rimouski, technopole maritime

Située en bordure du plus grand estuaire du monde, celui du fleuve Saint-Laurent, Rimouski offre un cadre naturel exceptionnel et propice au développement des sciences de la mer. Au cours des 25 dernières années, la présence de nombreux chercheurs, la pluridisciplinarité des expertises, les nombreuses infrastructures, les divers laboratoires de recherche et les équipements de haute technologie ont fait de Rimouski un milieu stimulant et plein de possibilités, confirmant ainsi sa vocation toute naturelle. En effet, la région immédiate regroupe une concentration unique de chercheurs répartis dans quatre institutions de renommée internationale : l’Institut des sciences de la mer de Rimouski (ISMER), le Centre de recherche sur les biotechnologies marines (CRBM) comptant parmi les centres de recherche les plus polyvalents au Québec et au Canada; l’Institut maritime du Québec, le plus important centre de formation maritime au Canada; l’Institut Maurice-Lamontagne, l’un des principaux centres de recherche en sciences de la mer au monde.

Technopole maritime du Québec
http://www.tmq.ca

Rimouski point de référence pour les variations des marées

L'ancien marégraphe situé au quai de Pointe-au-Père a servi à établir deux systèmes de référence verticale, soit le Canadian Geodetic Vertical Datum de 1928 (CGVD1928), aussi connu sous le nom populaire de niveau moyen des mers, et la Référence internationale des Grands Lacs de 1955 (RIGL 1955).

La nouvelle station marégraphique située au quai de Rimouski sert au maintien du Système de référence internationale des Grands Lacs de 1985 (SRIGL 1985) et du North American Vertical Datum de 1988 (NAVD88) utilisé aux États-Unis. Elle permet de mesurer les variations des marées actuelles afin de pouvoir estimer toutes celles à venir. Cet appareil fournit des enregistrements réguliers, et ce, sur une longue période et permet aux hydrographes d'établir les cartes marines qui seront utilisées sous forme de document papier ou numérique.

La station marégraphique de Rimouski est devenue le métronome qui bat la mesure permettant d'orchestrer correctement non seulement la navigation sur le fleuve, mais aussi les transports terrestres et aériens, et ce, en Amérique du Nord. Un monument appelé le Gardien des altitudes a été érigé en 1999 par l'Association canadienne d'hydrographie, section du Québec, près du Musée de la mer de Rimouski pour commémorer et perpétuer l'importance de la région à cet effet.